Deux semaines après

Publié le par lulu

Deux semaines ont passé depuis cette catastrophe.
Incroyablement, il y a encore des secousses secondaires magnitude de 5.0-6.0 sur l'échelle de Richter.

  total degré 5
(M5.0~6.1)
degré 4
(M4.4~4.9)
degré 3
(M3.5~4.3)
degré 2
(M2.1~3.4)
degré 1
(M0.7~2.0)
Le 20 mars 90   2 fois 6 fois 30 fois 52 fois
Le 21 mars 79   1 fois 8 fois 26 fois 44 fois
Le 22 mars 92   4 fois 9 fois 25 fois 54 fois
Le 23 mars 100 3 fois 1 fois 10 fois 32 fois 54 fois
Le 24 mars 69 1 fois 1 fois 3 fois 13 fois 51 fois
Le 25 mars 58   1 fois 5 fois 11 fois 41 fois
Le 26 mars 72   3 fois 8 fois 18 fois 43 fois

 

Les gens qui habitent dans les régions du Kanto au nord-est sont stressés.
Mais c'est vrai que les secousses secondaires diminuent petit à petit.

La crise de la centrale nucléaire est encore grave et il est impossible d'en prévoir les conséquences.
Les membres de l'équipe sont épuisés, ce qui augmente les risques d'erreurs humaines.
Le 24 mars, à la suite d'un accident, trois techniciens ont été exposés aux radiations  à des doses de 2 à 6 sieverts...
Ils se sont brulés leurs pieds...

Le 23 mars, le gouvernement de Tokyo a annoncé qu'on avait détecté de la radioactivité dans une station d'épuration.
C'est un niveau non potable pour les bébés, mais il n'y a pas de problème pour les adultes.
On est paniqué et on accapare l'eau au supermarché...

On doit être calme, mais c'est difficile devant cette catastrophe qu'on dit avoir lieu "une fois en mille ans".

J'ai entendu dire que les médias étrangers s'étonnaient que les japonais puissent rester calme et dans l'ordre.
Malheureusement, il y eu quelques cambriolages dans des magasins et des maisons détruites.
On doit faire l'attention de ne se laisser pas duper pour le don.
Il y a eu des petites querelles pour acheter de l'essence.
On est paniqué et on a accaparé toute la marchandise au supérmarché...
C'est lamentable.

Mais c'est vrai que les sinistrés ont du sang-froid et du tempérament, même s'ils ont perdu leur famille ou leur maison...

A propos de cette question des médias etrangèrs, je pense qu'il y a quelques raisons pour cela.
Au Japon, il y a beaucoup de trembrement du terre.
Les japonais se préparent habituellement aux désastres naturels, nous nous sentons prêt à rencontrer de telles catastrophes...
Ensuite, je pense qu'on peux se faire confiance l'un l'autre.
Les japonais sont très dévoués pour leur travail, de temps en temps ils attachent aussi (ou plus) d'importance au travail qu'à leur famille, à leur vie...

Quand il y a eu l'accident à la centrale nucléaire, les ambassadeurs étrangers ont demandé à leur ressortissants de se réfugier au sud du Japon ou dans d'autres pays.
Les médias étrangers s'étonnaient aussi que la plupart des japonais restent et continuent de travailler comme d'habitude.
Mais il n'y avait pas de danger immédiat à Tokyo et ses environs.
Si tout le monde néglige complètement son travail, on sera paniqué.
(Bien sur, c'est mieux de se réfugier au sud du Japon ou dans d'autres pays pour les étrangers parce que c'est difficile d'obtenir l'information...)

Je suis mécontente pour le gouvernement et la compagnie d'électricité de Tokyo, mais je fais confiance en l'information du gouvernement et je crois que les membres de l'équipe d'électricité de Tokyo amélioreront la situation.
C'est facile de critiquer quelqu'un, c'est difficile de croire quelqu'un.
Mais maintenant nous avons besoin de confiance pour s'entraider.

Nous nous demandons chaque jours ce que nous devons faire pour les sinistrés.
Les gens ont fait don de 23 milliards de Yens à la Croix Rouge japonaise pendant une semaine.
On ne peut pas aller dans les villes sinistrées pour les aider comme volontaires parce qu'il faut encore l'aide des professionnels maintenant.
Enfin on ne peut que donner...
Nous nous sentons faible.
La plupart des japonais qui ne sont pas sinistrés hésitent à vivre comme d'habitude.
On hésite à rire, on hésite à faire des courses, on hésite à voyager, on hésite à jouir de la vie...
Mais on doit activer l'economie japonaise.
Je travaille, je touche mon salarie, je fais des dons, je consomme.
Vivre comme d'habitude, c'est une chose importante à faire pour les sinistrés.

La saison des cerisiers arrive au Japon. On est triste à la plus belle saison du Japon...

Mais "Le printemps vient après l'hiver", je crois.

20110326-1

Le 26 mars, les cerisiers, Yokohama

Publié dans Séisme au Japon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Bonjour Lulu,<br /> Ton texte est très beau et je trouve admirable ta détermination et ta volonté à aller de l'avant pour aider ton pays à se reconstruire. Bravo à toi et à tous tes compatriotes, je vous admire<br /> sincèrement.<br /> J'espère que les techniciens vont arriver à limiter les dégats avec la centrale et que vous ne serez pas trop touchés par les irradiations et la radioactivité.<br /> Je pense bien fort à toi et je souhaite à nouveau bon courage à tous les Japonais.<br /> Gros bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour Miss_Plumette<br /> <br /> <br /> Je suis vraiment désolée pour le retard de réponse.<br /> <br /> <br /> La situation de la centrale nucléaire de Fukushima s'améliore petit à petit.<br /> Mais la pollution radioactive est grave entre 20-30km autour de la centrale nucléaire , les habitants ne peuvent pas retourner chez eux...<br /> <br /> <br /> Merci beaucoup pour votre gentil message !<br /> <br /> <br /> <br />
I
<br /> Tu as raison Lulu, le plus important maintenant c'est de continuer à travailler et à vivre normalement pour dynamiser l'économie, même si c'est difficile de ne pas penser à tous ces gens qui ont<br /> tout perdu et qui sont dans la peine et la difficulté. J'espère vraiment que cette situation va s'améliorer et que les techniciens vont rapidement trouver une solution afin de limiter la<br /> propagation des matières radioactives.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour Ikebukuro,<br /> <br /> <br /> Je suis vraiment désolée pour le retard de réponse.<br /> Car j'ai stressé beaucoup par le séisme et j'étais tellement malade...<br /> J'avais besoin d'un peu de repos.<br /> Maintenant je vais bien :)<br /> <br /> <br /> 2 mois après, je pense que la situation s'améliore petit à petit.<br /> Mais la crise de l'économie est encore grave...<br /> Il faut beaucoup de temps pour reconstruire.<br /> <br /> <br /> Je vous remercie beaucoup de penser à nous !<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Bonjour Lulu,<br /> Votre texte est très beau; mais tellement triste.<br /> Vous avez raison de continuer comme d'habitude. Si tout le monde change son mode de vie et commence à paniquer, ça n'aidera pas à secourir les sinistrés.<br /> Bon courage.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour lewerentz,<br /> <br /> <br /> Merci :)<br /> <br /> <br /> Oui, on doit être calme et c'est mieux qu'on vit comme d'habitude.<br /> Et puis c'est important de penser aux sinistrés même après 1 mois, 6 mois, 1 an, 5 ans...<br /> Il faut beaucoup de temps pour les secourir.<br /> <br /> <br /> Merci, je vais faire de mon mieux :)<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> J'aime beaucoup ta façon de présenter les choses, surtout en ce qui concerne la consommation et donc la relance du pays.<br /> Bon courage, je ne pensais pas qu'il y avait encore autant de secousses.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour Tiphanya,<br /> <br /> <br /> Merci :)<br /> <br /> <br /> Cette catastrophe a été une grande perte économique pour le Japon...<br /> Je pense qu'il faut beaucoup de temps de rétablir l'économie japonaise.<br /> <br /> <br /> Oui, il y a encore des petits secousses...<br /> Comme j'étais vraiment stressée pendant 3 semaines, j'ai été pris de vertige...<br /> Mais maintenant je vais bien :)<br /> <br /> <br /> <br />