Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux semaines après

Publié le par lulu

Deux semaines ont passé depuis cette catastrophe.
Incroyablement, il y a encore des secousses secondaires magnitude de 5.0-6.0 sur l'échelle de Richter.

  total degré 5
(M5.0~6.1)
degré 4
(M4.4~4.9)
degré 3
(M3.5~4.3)
degré 2
(M2.1~3.4)
degré 1
(M0.7~2.0)
Le 20 mars 90   2 fois 6 fois 30 fois 52 fois
Le 21 mars 79   1 fois 8 fois 26 fois 44 fois
Le 22 mars 92   4 fois 9 fois 25 fois 54 fois
Le 23 mars 100 3 fois 1 fois 10 fois 32 fois 54 fois
Le 24 mars 69 1 fois 1 fois 3 fois 13 fois 51 fois
Le 25 mars 58   1 fois 5 fois 11 fois 41 fois
Le 26 mars 72   3 fois 8 fois 18 fois 43 fois

 

Les gens qui habitent dans les régions du Kanto au nord-est sont stressés.
Mais c'est vrai que les secousses secondaires diminuent petit à petit.

La crise de la centrale nucléaire est encore grave et il est impossible d'en prévoir les conséquences.
Les membres de l'équipe sont épuisés, ce qui augmente les risques d'erreurs humaines.
Le 24 mars, à la suite d'un accident, trois techniciens ont été exposés aux radiations  à des doses de 2 à 6 sieverts...
Ils se sont brulés leurs pieds...

Le 23 mars, le gouvernement de Tokyo a annoncé qu'on avait détecté de la radioactivité dans une station d'épuration.
C'est un niveau non potable pour les bébés, mais il n'y a pas de problème pour les adultes.
On est paniqué et on accapare l'eau au supermarché...

On doit être calme, mais c'est difficile devant cette catastrophe qu'on dit avoir lieu "une fois en mille ans".

J'ai entendu dire que les médias étrangers s'étonnaient que les japonais puissent rester calme et dans l'ordre.
Malheureusement, il y eu quelques cambriolages dans des magasins et des maisons détruites.
On doit faire l'attention de ne se laisser pas duper pour le don.
Il y a eu des petites querelles pour acheter de l'essence.
On est paniqué et on a accaparé toute la marchandise au supérmarché...
C'est lamentable.

Mais c'est vrai que les sinistrés ont du sang-froid et du tempérament, même s'ils ont perdu leur famille ou leur maison...

A propos de cette question des médias etrangèrs, je pense qu'il y a quelques raisons pour cela.
Au Japon, il y a beaucoup de trembrement du terre.
Les japonais se préparent habituellement aux désastres naturels, nous nous sentons prêt à rencontrer de telles catastrophes...
Ensuite, je pense qu'on peux se faire confiance l'un l'autre.
Les japonais sont très dévoués pour leur travail, de temps en temps ils attachent aussi (ou plus) d'importance au travail qu'à leur famille, à leur vie...

Quand il y a eu l'accident à la centrale nucléaire, les ambassadeurs étrangers ont demandé à leur ressortissants de se réfugier au sud du Japon ou dans d'autres pays.
Les médias étrangers s'étonnaient aussi que la plupart des japonais restent et continuent de travailler comme d'habitude.
Mais il n'y avait pas de danger immédiat à Tokyo et ses environs.
Si tout le monde néglige complètement son travail, on sera paniqué.
(Bien sur, c'est mieux de se réfugier au sud du Japon ou dans d'autres pays pour les étrangers parce que c'est difficile d'obtenir l'information...)

Je suis mécontente pour le gouvernement et la compagnie d'électricité de Tokyo, mais je fais confiance en l'information du gouvernement et je crois que les membres de l'équipe d'électricité de Tokyo amélioreront la situation.
C'est facile de critiquer quelqu'un, c'est difficile de croire quelqu'un.
Mais maintenant nous avons besoin de confiance pour s'entraider.

Nous nous demandons chaque jours ce que nous devons faire pour les sinistrés.
Les gens ont fait don de 23 milliards de Yens à la Croix Rouge japonaise pendant une semaine.
On ne peut pas aller dans les villes sinistrées pour les aider comme volontaires parce qu'il faut encore l'aide des professionnels maintenant.
Enfin on ne peut que donner...
Nous nous sentons faible.
La plupart des japonais qui ne sont pas sinistrés hésitent à vivre comme d'habitude.
On hésite à rire, on hésite à faire des courses, on hésite à voyager, on hésite à jouir de la vie...
Mais on doit activer l'economie japonaise.
Je travaille, je touche mon salarie, je fais des dons, je consomme.
Vivre comme d'habitude, c'est une chose importante à faire pour les sinistrés.

La saison des cerisiers arrive au Japon. On est triste à la plus belle saison du Japon...

Mais "Le printemps vient après l'hiver", je crois.

20110326-1

Le 26 mars, les cerisiers, Yokohama

Publié dans Séisme au Japon

Partager cet article
Repost0

Une semaine après

Publié le par lulu

Une semaine a passé depuis cette tragédie.
La catastrophe a fait plus de 17765 victimes et disparus...
Je ne peux pas regarder la télé parce que c'est trop triste...

Mais les habitants dans le nord-est du Japon s'entraident, ils ont du sang-froid et du tempérament.

Les gens qui habitent à Tokyo et dans les régions avoisinantes essaient faire des économies de courant électrique.
Il y a une coupure de courant pendant 3 heures par jour à cause de l'accident nucléaire.
Comme le service de train est suspendu de temps en temps, c'est difficile d'aller au bureau.
De petits tremblements de terre se produisent continuellement.
L'accident de la centrale nucléaire de Fukushima est une grave crise, mais il n'est pas encore à un niveau dangereux pour la santé à Tokyo et dans les régions avoisinantes.
Je vais bien et je travaille comme d'habitude.

En raison de l'inquiétude, il y avait des gens qui ont accaparé toute la marchandise.
Ces derniers jours, il n'y a rien au supermarché.
Mais il ne faut pas l'accaparer à Tokyo et à Yokohama...
On doit fournir des provisions aux sinistrés.

Il y a deux semaines, il y a eu un concours de l'acrostiche pour la fête de la francophonie à l'Institut franco-japonais.
Nous avons choisi un des dix mots et nous avons fait un acrostiche sous le thème de la "solidarité".
Comme c'était la première fois que je faisais un acrostiche, j'ai trouvé que mon ouvrage était bizarre, mais je vais vous le présenter.
Car le thème de la "solidarité", c'est le plus important pour le Japon.

J'ai choisi le mot "Agapes".

A- Avant que vous perdiez votre sourire,

G- Gardons votre sourire,

A- Après que j'ai trouvé mon bonheur,

P- Partageons mon bonheur,

E- Espérant être les citoyens du monde,

S- Sous le même ciel

Merci pour vos messages, Je vous remercie de tout coeur.

Publié dans Séisme au Japon

Partager cet article
Repost0

Le grand tremblement de terre

Publié le par lulu

Merci pour vos gentils messages que j'ai reçu.
J'était très émue de recevoir vos messages.
Je vais bien, ma famille et mes amis aussi.

Le 11 mars à 14h46, il y a eu un grand tremblement de terre au nord-est du Japon.
Il était de 9.0 sur l'échelle de Richter, c'est le plus grand tremblement de terre dans l'histoire récente du Japon.
Yokohama a aussi violemment tremblé.

Quand le séisme a eu lieu, je travaillais au bureau.
Je ne pouvais me tenir droit...
Je suis sortie du bâtiment avec mes collègues.

Les trains étaient complètement arrêté, je donc suis rentrée chez moi à pied, il m'a fallu 1 heure et demi.
Beaucoup de gens ont dormi à la gare.

En arrivant chez moi, j'ai constaté que la porte de placard à vêtements s'était cassée et était tombée...
L'eau a débordé de l'aquarium du poisson rouge...
J'ai été très surprise...

J'ai peur de rester toute seule chez moi.
De petits tremblements de terre se produisent continuellement.
Hier soir, je n'ai pas pu bien dormir.

Au nord du Japon, le séisme et le tsunami ont dévasté des villes...
Le tremblement de terre a provoqué aussi un tsunami allant jusqu'à 10 m de hauteur.
Le bilan s'élève à plus 2400 morts et disparus...
En plus il y a plus 10000 disparus à Minamisanriku de Miyagi...
C'est 60 % d'habitants de cette ville...
Je trouve que c'est une triste nouvelle...

Le Japon a l'expérience de grands séismes comme à Kobe en 1995.
Tout le monde agit calmement et s'entraide.
J'espère que le Japon se reconstruira vite.

 

Le Japon a besoin de l' aide internationale.

Le Secours Populaire

 

Merci encore pour vos gentils.

Publié dans Séisme au Japon

Partager cet article
Repost0